Le quartier du Plateau où nous nous sommes établis est connu pour sa récente invasion française, qui lui vaut parfois le surnom ironique de "Nouvelle-France", et ce qui fait de nous des gens peu fréquentables. Soit dit en passant, c'est un peu au coude à coude avec la communauté portugaise, si on en croit la densité de rôtisseries de poulets et la concurrence endiablée sur les pasteis de nata, et ça nous convient très bien ! Fort heureusement pour le Plateau, ces réputations communautaires sont toutes dépassées par la renommée de ses parcs, parmi les plus célèbres de la ville, et par le plaisir d'y partager des moments de vie à la québécoise : aujourd'hui à l'honneur, voici le Parc la Fontaine.

Depuis quelques semaines, après avoir attendu patiemment les vraies chutes de températures, la petite tache bleue qui serpente à l'intérieur du Parc la Fontaine, sur la carte ci-dessus, a complètement gelé, et elle est devenue un rendez-vous sympa et gratuit pour patiner en plein air.

Ce samedi après-midi, pour inaugurer février, nous sommes donc allés glisser un peu sur ce célèbre glaçon, comme le prouve le gros Google qui pistait Flo au moment où il marchait sur les eaux :

Patiner sur gel naturel, c'est tout à la fois magique (ben oui...), et un bon défi pour les novices : bosses, fissures, trous, amas...et trésors conservés sous la glace.

C'est quand même avant tout le pied...

En parlant de pied, j'ai lu quelque part que, selon la légende, les Iroquois se seraient adonnés au patinage chaussés de mocassins auxquels ils auraient fixé des tibias d'animaux à l'aide de lanières de cuir. En 2020, on a vu des bébés fixés sur des roulettes s'adonner tout pareil !

Fixées sur la pellicule, des instants de grâce synchronisée de nos filles ...

Et pour les curieux, étude de styles : en fin de bobine, c'est le moment de ricaner... Airelle tient compagnie à sa môman qui n'en finit pas de débuter.

Pour finir, autre fruit conservé dans la glace ...