Qui a dit que la journée la plus longue de l'année était au solstice d'été? C'est des balivernes : nous avons découvert hier que la journée du 19 août comptait à elle seule 30 heures!

Pour les plus sceptiques, voilà quelques preuves de notre étude non-homologuée, mais néanmoins scientifique :

A 7 heures de jour déjà, la voiture d'Antoine est chargée à bloc : 150 kg de bagages, et un certain nombre d'autres kg de 7 à 38 ans
A 9h45 de jour, il n'y a qu'une chose Ă  dire : Merci Antoine!!
A 10h de jour, nous franchissons les portes de l'aéroport Charles de Gaulle
Jusqu'à 12h30 de jour, 'faut aimer la lecture. ça tombe bien.
A 13h30 de jour, Olive a photographié une preuve de la réalité des faits depuis le hublot de son poste d'observation
A 15h de jour, pas moyen, il faut ravitailler nos demoiselles
Jusqu'à 21h de jour, on a testé les écouteurs jeunes enfants, colorié, lu, etc...
Alors là, on arrive au point de rupture du vortex spatio-temporel : Nous entrons vers 21h30 de jour dans le bureau des services d'Immigration Québec ... et nous n'en ressortirons qu'à 24h30!!! Nos corps commencent à être marqués par l'empreinte de la distorsion, mais fort heureusement nos réflexes de sociabilité élémentaire tiennent encore (ce qui nous permet en Heure 23 de négocier un échange sous le manteau de notre (très) mauvais ticket "pas de chance, vous n'avez pas obtenu un ticket de l'une des 6 catégories prioritaires sur 7", pour un autre, nommé par la guichetière elle-même : ticket-"vous êtes chanceuse, regardez le tableau d'appel"
Le graal !
Nos réflexes de sociabilité s'effritent finalement à 25 heures de jour lorsque nos bagages ne sont pas visibles du tout du tout sur le tourniquet ... Mais nous sauvons la journée en les retrouvant, soit par terre dans un tas laissé dans un coin, soit sur un autre tourniquet non-répertorié pour notre vol... Va comprendre, toi!
A 25 heures de jour, Tous nos kilos de bagages et d'humanité sont rechargés dans une nouvelle voiture, et Antoine est remplacé comme par miracle par Matthieu. On est bien entourés, et on mesure bien notre chance... Merci Matthieu!
A 28 heures de jour Olive mobilise ses dernières forces pour ne pas rater la moindre occasion d'une histoire du soir. On salue l'exploit!

Les deux dernières heures de cette journée mémorables n'ont laissé aucun souvenir chez aucun des membres de notre équipe de chercheurs temporels. Dans le flot vague de sensations de ces derniers instants, il nous a semblé entendre par la fenêtre quelques bribes de dialectes déformés, sans doute sous l'effet de la bombance de la courbe du temps : "Apprend à chauffer!", "Ostie-d'calisse-de-mârde", ...